Dessins — 26 septembre 2022 at 3 h 41 min

« Femme, vie, liberté », en mémoire de Mahsa Amini et Hadis Najafi

L’arrestation à Téhéran le mardi 13 septembre d’une jeune femme de 22 ans, Mahsa Amini, pour « port incorrect » du voile et sa mort le vendredi 16 septembre après trois jours de coma dû vraisemblablement aux coups reçus lors de son arrestation, a entraîné une réponse immédiate de la jeunesse iranienne contre tous les symboles de la République islamique (commissariats, voitures de police, portraits du Guide suprême). Après 10 jours d’affrontements, le mouvement se poursuit et a reçu le soutien d’artistes comme Asghar Farhadi. Cette colère qui résonne avec les mouvements passés se distingue cependant par un rejet virulent du pouvoir islamique dont le voile est le symbole. « Femme, vie, liberté » sont les mots d’ordre qui résonnent à Téhéran et dans plusieurs grandes villes comme un défi. La répression sanglante ne s’est pas fait attendre et a déjà fait une cinquantaine de morts dont une autre jeune femme, Hadis Najafi, âgée de 20 ans. Son corps a été retrouvée sans vie, victime de six balles, à la poitrine, au cou et à la tête, destinées uniquement à tuer.

308658195_413486027567666_7125235685864067089_n

308205769_2942564309223284_5948482357546056699_n

FB_IMG_1664617587588

FB_IMG_1665203388177