Actualités — 28 mai 2022 at 23 h 53 min

Zar Amir Ebrahimi remporte le Prix d’interprétation féminine au 75ème Festival de Cannes

Le 75ème Festival de Cannes s’est achevé ce samedi 28 mai avec la remise de la Palme d’or au film suédois Sans filtre (Triangle of Sadness) de Ruben Östlund. 5 ans après The Square, le réalisateur de 48 ans rejoint le club des cinéastes ayant remporté deux palmes à l’instar des frères Dardenne qui ont reçu cette année le prix du 75ème anniversaire pour Tori et Lokita.

284924194_5329743013713258_5260060052425141211_n

Le Prix d’interprétation féminine est revenue à l’actrice Zar Amir Ebrahimi pour son rôle dans le thriller Les Nuits de Mashhad d’Ali Abbasi. Tourné en Jordanie, le film revient sur un fait divers qui défraya la chronique en Iran en 2001. Une journalistes de Téhéran enquête sur les meurtres de prostituées commis par un fanatique religieux dans la ville sainte. Recevant son prix, Zar Amir Ebrahimi s’est exprimé d’abord en persan prononçant ces mots : « Le bonheur et la réussite sont pour moi des choses collectives. Bien que je sois très heureuse à cet instant, une partie de moi est triste pour le peuple iranien qui doit chaque jour faire face à d’innombrables difficultés. Mon coeur est à Abadan et dans chaque recoin de l’Iran. Je suis ici mais mon coeur est avec les femmes et les hommes d’Iran ». Elle a ensuite rappeler que son parcours fut long et marqué d’humiliations et de solitude malgré son amour pour le cinéma. Évoquant Les Nuits de Mashhad, elle a déclaré : « Ce film parle des femmes, de leur corps, ce film est rempli de haine, de mains, de seins, tout ce qu’on ne peut montrer en Iran. Merci Ali Abassi d’avoir été si fou, si généreux. Merci de cet art si puissant. » Elle a également rendu hommage à la France « ce pays exotique et paradoxal, rempli de gens heureux qui adorent être malheureux ». Partageant le même exil, elle a tenu à saluer sa « soeur Golshifteh, » son « double lumineux qui a montré que tout était possible ».

284829713_10158601566386179_3843440195812716167_n

Les Frères de Leila de Saeed Roustayi a, quant à lui, reçu le Prix FIPRESCI de la presse internationale ainsi que celui de la citoyenneté, un an après Un Héros d’Asghar Farhadi.

téléchargement

Distribué par Metropolitan, Les Nuits de Mashhad sortira en France le 13 juillet.

FTnJJXIWQAEet9V

Confié à Wild Bunch, Leila et ses frères sera distribué le 24 août.